* * *
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?
19 juin 2019 à 19:15:51

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: 1.5 turbo et dilution d'huile  (Lu 9811 fois)

Hors ligne Flo

  • Bonobien Senior
  • ***
  • Messages: 5563
Re : 1.5 turbo et dilution d'huile
« Réponse #45 le: 09 janvier 2019 à 22:18:50 »
Il y a a prendre et à laisser dans cet article.

Exemple tout bête, moyennant modification de la pompe HP, le GPL liquide marche en injection directe ! Et la modif c'est juste pour le retour du carburant soit vers le réservoir SP soit vers le réservoir GPL. (je parle en kit dédié)

De plus, oui il y a "goudronnage" des soupapes d'admission dans certains cas d'utilisation, notamment court trajet, ou recyclage des vapeurs d'huile non maîtrisé, quelques moteurs en ont fait les frais sévèrement (cf les THP dès les années 2009).
Mais ces soucis sont pour la plupart résolu.

Et comme l'E85 ne passe absolument pas vers les soupapes d'admission, je ne vois pas le rapport.

Le seul inconvénient qui pourrait majorer les soucis du 1.5 par grand froid avec la mixture est que l'E85 baisse la température de combustion, alors forcément si déjà ça ne chauffe pas assez avec du SP95 avec un mélange, ou de l'E85.

De plus le E85 lubrifie plus que le SP, je ne vois aucune raison à le déconseiller sur une injection directe de ce point de vue là.

Par contre qu'à cause des temps d'injection à rallonger, l'injection ne soit plus plus parfaitement en phase avec les temps moteurs, ça par contre, probable......... le temps de l'injection en injection directe étant bien plus court qu'en injection indirecte séquentielle.

En aucun cas les moteurs ID ont été conçus au détriment de la fiabilité, ils existent depuis les années 2005 quand même !?

Et les japonais se sont mis eux aussi à proposer l'injection directe certes tardivement, par contre j'ignore s'ils sont au niveau de pressions que les autres constructeurs, les premières étaient aux alentours de 40bars seulement (C5/406 HPI, maintenant on est à plus de 250bars)
Mais les japonais et d'autres proposent de la double injection (directe et indirecte), voir de deux injecteurs, un derrière chaque soupape (suzuki) pour notamment utiliser au maxi la chaleur latente du carburant, et injecter vraiment au plus proche.
Je suis d'ailleurs que ce système d'injecteur par soupape ne se soit pas plus étendu, les gains ne doivent pas être suffisant en terme de CO2 :'-(

Hors ligne Mandragor

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 665
Re : 1.5 turbo et dilution d'huile
« Réponse #46 le: 10 janvier 2019 à 07:34:57 »
oui  l' injection directe ne perturbe pas la fiabilité.
Mais depuis quand?
Depuis 1935 quand Mercédes sort un V12 de 34L et 1100 cv pour les Messerchmitt 109 !
Cà c'est pour l'aviation,
Depuis 1952 quand georges Regembeau fait un quatre cylindre de 190cv Citroen Traction avant parfaitement opérationnel,
pour son plaisir personnel  O0, celui qui fiabilisait et préparait les SM,
Depuis 1954 quand Mercédes sort le 6 en ligne de 3.0L et 220cv en série sur sa 300SL,
et en même temps sur le 2.5L de course, 8 en ligne de 290cv de la W196 .
Mais çà c'était avant .....
« Modifié: 10 janvier 2019 à 07:37:13 par Mandragor »
Honda Civic 9 sport navi 2017
Honda  NSX phase un 1997
Alpine 1600S Gr5

Hors ligne Flo

  • Bonobien Senior
  • ***
  • Messages: 5563
Re : 1.5 turbo et dilution d'huile
« Réponse #47 le: 10 janvier 2019 à 09:57:41 »
Merci pour ces infos historiques Mandragor !

 

Sujets récents